Effeuillage burlesque

Maxime Blotin

J’ai rencontré Maxime lors des soirées « Paris Folies » de la Coupole à Paris. J’ai tout de suite remarqué son style, sa manière de se tenir avec élégance et sa beauté. J’ai tout de suite eut envie de lui parler et j’ai découvert que ce jeune homme est un jeune couturier…Remarquable…J’ai eu envie de lui faire confiance et collaborer avec lui pour mon nouveau costume. Mon intuition me dit que son nom ne vous sera pas inconnu longtemps…

1

Qui es tu ?

Je suis un  jeune créateur qui ai étudié la couture dès l’âge de 15 ans en poursuivant avec une formation Haute couture. Mais dès mon plus jeune âge, j’avais déjà la passion pour la mode et le monde qui l’entoure, ainsi qu’un goût prononcé pour les vêtements et les belles matières.

J’ai effectué mon premier stage en entreprise à l’âge de 14 ans , celui-ci sera déterminant pour mon orientation vers la création.

Je suis aussi modèle lors des soirées  » Paris follies  » qui se déroulent à la Coupole. 
Je participe au carnaval de Venise depuis 2 ans maintenant. J’ai d’ailleurs eu l’honneur de me rendre à cet événement avec une personne exceptionnelle, qui s’y rend depuis 30 ans maintenant,  la créatrice Caroline Barral. C’est son enthousiasme et sa joie de vivre qui me poussèrent à partager cette expérience avec elle.

 

Comment as tu commencé la couture ?
Quel est ton parcours ?

J’ai commencé la couture accompagné par ma grand mère, car petit j’étais toujours avec elle lorsqu’elle utilisait sa machine à coudre et j’admirai beaucoup ce qu’elle faisait. Un jour elle me laissa coudre pour la première fois à la machine, c’était un mouchoir transformé en poche, ce fut la naissance de mon activité. 

J’ai commencé mon éducation de la couture et de la mode au lycée Emiland Gauthey. Pendant 4 ans je suivis des cours d’histoire de la mode et du costume. J’ai passé un CAP couture flou puis un BEP et un Baccalauréat « métiers de la mode » spécialité « vêtements », pour finir avec un formation complémentaire « Art et couture techniques Haute couture ». A la fin des ces années d’études et de pratiques, j’ai décidé de me lancer en tant que couturier-costumier. Mademoiselle Loison fut donc ma première cliente.

 

Tes projets ?

Je voudrais travailler en partenariat avec d’autres couturiers pour pouvoir associer nos savoir faire et nos idées ce qui pourrait déboucher sur de merveilleuses réalisations.

 

Tes références ?

Je m’inspire de couturiers tel que Thierry Mugler, John Galliano et Zac posen mais j’aime aussi m’absorber d’un univers particulier en me rendant dans des expositions et des musées.

 

Tes inspirations ?

J’ai toujours apprécié de voir une femme bien habillée dans la rue. 
J’aime beaucoup accentuer la féminité et la sensualité d’une femme lorsque je créé un look. Pour cela j’ai un faible pour les corsets,  ils créent des courbes à la silhouette. Cela révèle la féminité et accentue l’attirance..

3

 


Des erreurs de style que tu vois le plus fréquemment ?

Il y a quelques erreurs de style assez répandues en ce moment :

Les vêtements qui ne sont pas à la bonne taille, en particulier les vestes d’hommes.
 En portant des vêtements qui ne sont pas à sa taille cela donne l’impression d’être maigre et d’une manière plus générale sans carrure ni prestance.

La qualité du vêtement et son adéquation à votre style sont importants. Mieux vaut un bon rapport qualité/prix, en privilégiant la qualité. Plutôt que d’acheter beaucoup de vêtements de mauvaise qualité, n’en acheter qu’un seul mais de bonne qualité.
Je dit toujours : « petite économie=grosse dépense ».

Éviter l’effet clown en voulant apporter une touche de couleur à votre tenue ( ne pas mélanger 3 couleurs , en fonction de la couleur de votre visage et celle de vos cheveux )

 Les détails qui gâchent tout : 
Les points de couture situés en bas de fente d’une veste qui ne sont pas retirés. Ces points servent à maintenir en forme le vêtement lors du stockage et lorsqu’il est en magasin le temps des essayages.

 

Quelques conseils astuces ?

Les différentes morphologies des femmesinconnu-4

 

Type A : Mettre l’accent sur le haut de ton corps, afin de lui donner du volume, tout en restant simple en bas, pour harmoniser le tout.

Type H : Je te conseille de « féminiser » ta silhouette en H. Cela peut se faire en choisissant mettre en valeur une des parties de ton corps : ta poitrine ou tes hanches, par exemple.

Type V : Il vaut mieux minimiser le volume sur le haut du corps, et l’accentuer sur le bas.

Type X : Tu peux simplement tout mettre ! Principalement toujours penser à marquer ta taille, car elle sera ton principal atout !

Type I : Elle est simplement la version plus étroite de la morphologie en H.

Type O : Pour la silhouette en O, mon conseil est l’équilibre, que ce soit au niveau du volume, des motifs ou des couleurs. On mettra toujours en valeur le haut du corps avec les décolletés. Les gros accessoires permettent d’être en harmonie avec votre silhouette.

 

Connaître sa morphologie permet de connaître son type de silhouette et ce qui la mettra le mieux en valeur.
Sans jamais oublier que l’important, c’est de se sentir bien !

 

Ta philosophie de vie ?

La pensée est créative donc soyez positif  !

 

Maxime Blotin pour Melle Loison.

 

IMG_3596_2

emilie

 

CONTACT : maxime.blotin@gmail.com

 

 

 

2 Discussions on
“Maxime Blotin”

Ecrire un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée